Ma semaine en photos : Photos et émotions

Voilà une semaine tout particulièrement chargée en émotions. Notamment parce que j’ai vu des gens heureux de tout âge vivredes moments vraiment forts. Vous savez, ce genre de moment dont on a conscience, alors même qu’on les vit qu’ils feront partis Des moments. De ces petits bouts de vie qui nous marquent. De ces parenthèses magiques que la vie nous offre parfois et qui prennent de la valeur avec le temps. Mais qu’en plus, j’ai eu la chance d’être en charge des les immortaliser.

Cette semaine aura aussi été l’occasion de revoir une partie de ma famille que je n’avais pas vu depuis au moins 3 ans. Soit bien trop longtemps!

Bon aussi parce j’ai fait l’ascenseur émotionnel avec mes copines et stagiaires du Workshop Famille qui avait lieu cette semaine. Et puis, parce que j’ai du dormir un moyenne de 5h par nuit ce qui bien en dessous de ce dont j’ai besoin. Mais surtout j’ai à peine vu Stef et les gnomes, et ça me rend toujours plus sensible.

Samedi : (re)-mariage au Château de la Dame Blanche.

Aujourd’hui j’ai de la chance. Je serai aux côtés d’une vraie bonne amie pour le re-mariage de ses parents. Il y a des choses comme ça qui sont à vivre au moins une fois dans sa vie. Et cette journée en faisait partie. Parce que les parents d’Emilie (K photographie) sont aussi dingues et magnifiques qu’elle. Sa maman a eu l’idée génial de réserver le Château de la Dame Blanche (Besançon). D’y faire venir leurs 90 plus proches amis et membres de la famille et de ne pas prévenir son mari qu’elle planifiait leurs re-mariage. Celui-ci s’est tranquillement pointé avec 45 minutes de retard, persuadé qu’il était censé attendre sa femme chez lui pour se rendre à un anniversaire. A partir de là, tout à été magique. Sa réaction géniale et hilarante quand il a compris que tout le monde l’attendait et surtout était là pour lui. Sa maman magnifique, le texte d’Emilie lu pendant la cérémonie qui a fait pleurer tout le monde, le discours des enfants, juste trop touchant. Et aussi l’officiant et son écharpe de l’équipe de France, les rires et les larmes qui ont illuminé les visages des invités. Et même l’orage qui a sagement attendu la fin de la cérémonie pour s’abattre (avec enthousiasme) sur le domaine.
Bref, je suis photographe pour vivre et immortaliser la magie de ces jours uniques. Alors, merci Emilie de m’avoir permis de la vivre.

Dimanche : Anniversaire à Orange

Après cette journée pleine d’émotions, je rentre et prépare les affaires de tout le monde. Demain on se lève tôt. Après les 12 degrés sous l’orage de Besançon direction de le sud de la France. Aujourd’hui ma marraine fête ses 70 ans. Mais elle ne le sait pas. Alors il faut être sur place avant elle, donc être à l’heure – un challenge en soit. A peine arrivée je retombe en enfance. Ma marraine et la femme du cousin de maman. Enfant j’y ai passé vraiment beaucoup de temps. Ils étaient maraîcher et j’ai chez eux appris aussi bien qu’il fallait se lever beaucoup trop pour que je puisse bosser sur un marché que les plaisirs de la vie. J’ai rarement vu moins de 20 personnes à table dans leur maison. Les grandes tablées, les rires et blagues, les femmes d’un côté et les hommes de l’autre à table. Ils entrainent ce genre d’ambiance qu’on peut voir dans les films : toute génération confondue, du mouvement et du bruit pour un bonheur simple d’être ensemble. Aujourd’hui j’ai beaucoup moins de temps et les retrouvailles sont trop rares. Avec eux, certes mais surtout avec toute leur bande – que ce soit les enfants ou les amis – que je connais depuis toujours. Alors, je suis particulièrement ravie d’être là. Et puis arrive ce moment ou le gendre de ma marraine, qui n’est pas (du tout) un habitué de la prise de parole, se lève. Il prend à dépourvu tout le monde quand il saisi le micro et se lance dans un discours qui fait même pleurer les ados. C’est dire si c’est fort. Et en face de ma marraine il y a ma mère et ce regard qui veut tant dire qu’elles partagent.

Réunir sur une même photo deux femmes que j’aime tant qui comptent autant pour moi. Et bien rien que pour ça : j’ai réussi ma journée!

Lundi, mardi, mercredi et jeudi : Workshop famille

Je ne vais pas m’étendre dessus tellement cette expérience est forte. Je ferai très vite un article pour en parler en détail. Pourquoi j’aime tant me glisser quelques jours par an dans la peau d’une formatrice et ce que ça a changé pour moi. Mais en gros, c’était épuisant et génial. PS : merci Marie pour l’idée de la photo.

 

Vendredi : mariage au palais des ducs à Dijon.

Back in business. C’est parti pour deux jours de mariage aux côtés de Marion et Edouard. Aujourd’hui une des plus belles cérémonie que j’ai pu vivre à la mairie. Oui, parce qu’avouons-le, la mairie, c’est jamais foufou. Et si la personne qui officie est une amie d’enfance des parents de la mariée. Alors si en plus toute l’assemblée est du genre hyper émotive. Sauf si les mariés ont un sens de l’humour et une présence de dingue. Et aussi si on à accès à une salle absolument privée de la mairie de Dijon pour une série de photos des couple : la salle des états qui date juste du XVIIème siècle :).