photographier au quotidien : ma semaine en photos

Voilà quelques semaines maintenant que ‘ma semaine en photos’ a (re)démarré et je prends un réel plaisir à photographier au quotidien mes enfants, ma vie, mon boulot. Finalement, les semaines passent incroyablement vite. Mais il faut avouer qu’on arrive quand même à y caser un paquet de choses! Donc, cette semaine c’est celle de calme avant la tempête qui arrive pour les 15 prochains jours. Le rythme aura été marqué par la neige, le froid et beaucoup de sorties pour profiter de ce froid polaire!!

Samedi : c’est vélo!

C’est les vacances des Parisiens. Et Mâcon est sur la route du ski. Donc, on voit nos copains de notre ancienne vie parisienne. J’adore cette période. En plus, contrairement à l’été (oui, oui, Mâcon est AUSSI sur la route du Sud), j’ai du temps pour les voir. Résultat des courses : vendredi c’est raclette et samedi soir c’est resto). Donc samedi après-midi, j’ai une pensée pour mes kilos et je décide qu’on va sortir. Il fait froid mais le soleil brille. Donc direction la forêt avec les vélos (pour les kids). Négociations des têtes blondes: ils ne veulent pas rester sur les chemins, mais prendre les single tracks. C’dest pas des bébés, OK? 8 km plus tard à glisser et pousser dans la boue – la vraie celle qui nous fait hésiter à laisser les gosses rentrer à pied-. Tout le monde est crade, mais heureux!

mollygraphy - garcon en vélo

 

Dimanche : expérience

Il y a très longtemps qu’on me parle de la patinoire de Pont de Vaux. Il parait qu’elle est grande, familiale et très sympa. Or, le Dimanche c’est un bon jour pour faire des expériences… Nous voilà donc partis pour la patinoire. Et puis en arrivant, j’ai comme un flash back. J’ai dix (environ), je suis avec mon père. Après que je l’ai tanné pendant quelques semaines (j’avais dû voir Candeloro à la TV), il craque et m’emmène pour la première fois à la patinoire. Imaginez. Je suis heureuse et un peu inquiète, mais je suis avec mon père (il est fort mon papa). Alors je ne risque vraiment rien. Surtout que lui, petit, il vivait aux US et patinait même sur les lacs gelés, donc franchement, 0 inquiétude à avoir. Il m’aide à trouver des patins, me guide jusqu’à la glace. Je me souviens même des gradins qui longent la glace.

Et là, comme je bloque, il entre en premier en piste. Il est me tend la main…….. et je le vois partir en arrière dans un mouvement manifestement pas controlé… Pour s’étaler tête la première sur la glace.

Yeux écarquillés pour moi, cri étouffé pour lui. Des gens viennent l’aider. Si je me souviens parfaitement de la scène, impossible de me rappeler où il s’est fait mal. En tout cas moi, ce jour là, je ne suis jamais montée sur la glace. On a du repartir.

Donc, quand j’arrive devant la patinoire, j’ai quelques doutes. L’enthousiasme du reste de la famille m’oblige à ne pas être une dégonflée. En quand j’arrive à patiner. Même si cette dernière phrase est toute relative. Je suis heureuse et fière.

Jusqu’à ce que ma fille me dise « Maman, tu sais tout le monde te regarde…. Mais je suis fière de toi quand même ». Juste avant de me mettre 4 mètres dans la vue en 3 coups de patins.

 

photographier son quotidien - patinoire de pont de vaux

Lundi : les devoirs

Reprise de l’école pour les enfants. Reprise de l’administratif pour moi. Oui, oui. J’en fais aussi. Bref, la journée la moins fun de la semaine. Et quand on est tous bien crevés… Ben il reste les devoirs :/. Je crois que je déteste autant qu’eux!

raconter son quotidien en photos : les devoirs

 

Mardi : au calme

Je suis en plein post-traitement depuis un moment déjà et je sature. Alors tant pis pour le vent et le travail qui m’attend. Je prends le chien et direction la forêt. Les branches des arbres se cognent entre elles et font un bruit incroyable tant ça souffle. On croirait les cerfs à l’époque du brame. Mais une pause d’une heure me suffit à revenir ressourcée et prête pour attaquer les photos qu’ils me restent à traiter.

quotidien en photos - arbre dans la forêt

Mercredi : les câlins du matin

Il est 7h30. Je ne sais pas pourquoi j’ai des enfants qui ne se lèvent tôt que les jours où il n’y a pas école? En tout cas, à 7h30 en ce mercredi, ma puce débarque dans mon lit. Et chez nous les matins : c’est câlins.

Donc, je me tourne à moitié endormie vers elle qui s’est forcément installée en plein milieu. Et alors que je la serre dans mes bras… Je sens un truc particulièrement poilu…

photographier son quotidien : selfie

Jeudi : séance maternité

Ce matin au réveil, la France est sous la neige. Alors au fond de moi : petit sourire ravi! Cet après-midi j’ai une séance avec des amours de clients. Des amours courageux quand même parce qu’ils sont partis à 4h du matin de Paris pour venir faire cette séance. A 16h, je les rejoins donc pour une séance enneigé. Et bien vous le croirez ou non, on avait rdv dans le seul coin de Saone et Loire sans neige!

Vendredi : Les annulations

C’est la journée où rien ne va. Ca vous arrive? Mes futurs mariés de ce matin se trompent dans l’heure du rdv. Ma séance de cet après-midi est annulée pour cause de gastro fulgurante qui clouent la petite famille que je suis sensée photographier au lit. Et mon RDV de futurs mariés de ce soir est annulé pour cause de retard sur la route (bon ils viennent d’Alsace, donc ça arrive). Bref, c’est une journée ou tout tourne à l’envers. Alors pour la peine. Je file chez Cultura et me fais un cadeau, non mais! Le seul remède digne de ce nom quand tout dérape on est bien d’accord : c’est se faire plaisir!

photographier au quotidien : beaux livres